Ce reportage a gagné le Grand Prix Paris Match du Photoreportage Étudiant, édition 2020

J’ai toujours été admirative du puissant lien qu’entretiennent les hommes et les chiens.
Cela fait quelque temps que je souhaitais faire un reportage sur ce sujet. C’est en février 2019 que j’ai entendu parler pour la toute première fois d’Handi’Chiens. Je me suis toujours demandé quel était le rôle de ces chiens au dossard bleu que nous pouvons croiser dans la rue, ces chiens que nous ne devons pas caresser pour éviter de les déconcentrer.
Le but de mon reportage est de suivre certains duos dits « bénéficiaires » et de témoigner de ce lien qui les unit, le rôle de ces chiens, et de découvrir les différentes commandes apprises et utilisées dans le quotidien. Je tenais à ce qu’il n’y ait aucune mise en scène.
Ce reportage est donc un travail réalisé sur le long terme dans lequel j’ai énormément appris sur le comportement d’un chien d’assistance.

Eve et Ifee.

Eve Planquart, étudiante de 28 ans à l’université de Créteil (UPEC) en communication. Elle est atteinte d’une spondylarthrite ankylosante, d’autisme asperger et de troubles neurologiques non identifiés depuis l’âge de 12 ans. Elle est assistée depuis 3 ans et demi par Ifee, un golden retriever mâle de 5 ans.
« Ifee, apporte ! » Dans les supermarchés, Ifee aide Eve à faire ses courses. Ne pouvant pas se baisser, Eve demande à son chien de lui apporter tel ou tel produit se trouvant dans les rayons.

Romain et Irlande.

Romain Chevillard, 13 ans, collégien à Conflans-Sainte-Honorine. Il est atteint d’ataxie télangiectasie (maladie dégénérative impactant le système nerveux qui rend tous les gestes de la vie quotidienne très compliqués). Depuis 3 ans, il est assisté d’Irlande, une golden retriever de 6 ans.

Manon et Lexie.

Manon Sanchez, parisienne, étudiante en 3e année de licence de biologie à l’Université Pierre et Marie Curie. Elle est atteinte d’une spondylarthrite ankylosante et d’une paralysie cérébrale liées à sa naissance prématurée. Elle est assistée depuis 2 ans de Lexie, une golden retriever de 4 ans. Lexie est dressée pour appuyer sur un bouton lorsqu’elle entend «Lexie, Up lumière ! ».

Mathilde et Lol.

Mathilde Noury, parisienne, 25 ans, étudiante à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Elle est atteinte du syndrome d’ehler danlos (troubles dys dont dyspraxie) et d’algie vasculaire de la face. Elle vit avec Lol depuis plus de 2 ans, une golden retriever de 4 ans.
« Lol, Up lumière ! ». Et Lol se met sur ses deux pattes arrière pour appuyer sur le bouton de l’ascenseur.

Isabelle et Mojita.

Isabelle Biron, charentonnaise. Elle est atteinte d’une sclérose en plaques. Elle vit avec Mojita, une golden retriever de 3 ans depuis 2 ans.
En promenade, Isabelle commence à retirer le dossard de Mojita. Cela signifie que l’handi’chien peut se comporter comme tout autre chien. Il doit tout de même rester attentif au cas où sa maitresse aurait besoin de son aide.

Pour soutenir l’association, faites un don en cliquant ici